Au telephone avec une blondasse mure pour une confession erotique

Coucou à tous, moi c’est  Laurent, un jeune homme élégant et sexy doté d’un physique d’enfer avec des pectoraux bien foutus et des bras musclés. Je suis étudiant en septième année de médecine et je suis âgé de 24 ans. J’ai choisi de faire la médecine pour sauver des vies humaines, car la santé est sacrée et il faut en prendre soin. Les femmes mures j’ai toujours été attiré par elles, car elles sont sans tabous et se lâche à fond quand on fait l’amour avec elle. Je vais vous faire une confession érotique que j’ai vécu durant  de mon stage dans un hôpital. Comme tout bon étudiant en médecine, pour être performant et devenir un bon médecin, il est impératif de faire un stage pratique eu sein  d’une structure médicale pour mieux se perfectionner pour guérir les malades.

Lors de mon premier jour de stage, on m’a présenté le médecin  avec qui je devais collaborer et qui me suivra durant mon stage et c’étais une belle dame très ravissante et charmante avec laquelle je ferai toutes mes consultions et toutes les taches qui me seront assignées et je devais partager le même bureau avec cette femme mariée. Durant nos heures de pauses on discutais de tout et rien sans pour autant entraver à la vie privée de chacun d’entre nous et le respect s’y opposait, et on faisait bien notre travail comme il se doit. Un matin à l’hôpital, elle est arrivée toute triste  de chez elle, je me suis rapproché d’elle et je lui  ai posé la question de savoir :

–          Qu’est ce qu’il y a ? Vous avez un problème ? Puis-je vous aidé ?

Elle me répond d’une voix triste, que son mari depuis un mois ne remplie plus son devoir conjugal et elle est  en manque d’affection, et elle aimerait se changer des idées pour ne pas trop y penser et moins déprimer. Pour lui redonner le sourire, car elle avait un très beau sourire je lui ai raconté une belle blague et elle m’a fais un gros sourire et  par la suite on a vaqué à nos obligations principales. Elle était tellement douce et adorable que je me sentais heureux auprès d’elle, car je lui accordé beaucoup d’attention et elle également et le fait de travailler ensemble nous a le plus rapproché qu’on ne pouvait plus rester loin l’un de l’autre. Ce que j’admirais le plus en elle c’étais ses jolis yeux qu’elle savait s’y bien maquillé et sa belle bouche pulpeuse. Aussi, j’adorais la voir dans sa bouse d médecin, car elle lui faisait ressortir son joli popotin et ses belles mamelles rondes et fermes qui me faisait parfois languir quand je l’admirais. Voilà qu’un jour dans la nuit, nous étions médecins de garde tous les deux, il n’y avait rien à faire qu’on commençait à s’ennuyer, lorsqu’elle accroche sa main à mon oreille et me chuchote tout doucement qu’elle à envie de moi et m’embrasse par la suite. On s’embrasse fougueusement en nous caressant les parties les plus intimes, quand j’enlève sa blouse, elle avait préparé son coup, donc elle était déjà toute nue que je me suis mise à la doigter avec douceur tout en lui suçant les nichons. Son corps brule comme un volcan, je la soulève et la met sur la table je me mets à lécher son ventre et je termine en lui faisant un cunnilingus aussi brulant et baveux. Je suis et me tellement tendu qu’elle se relève et s’approprie de ma bite pour lui fellation chaude et me sucer délicieusement les couilles. Je suis toute en sueur que je la baise par la bouche et la prends ensuite en levrette et la niquer pendant des heures dans les recoins de notre bureau et dans toutes les positions dans lesquelles elle voudra s’envoyer en l’air. En baisant avec elle j’étais tellement heureux, car elle a su me procurer du plaisir. Si toi aussi tu veux entendre de belles histoires, je te prie de composer le 0895 896 664, tu seras flatter par toutes ses belles confessions érotiques et te feront planer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *